Lifestyle

Ces choses que je n’aime pas faire

Dans la vie, on ne peut malheureusement pas toujours faire ce que l’on a envie. Par obligations principalement, par éthique même parfois, et parce que l’on a avant tout une conscience. Mais aussi par dégoût tout simplement. Nos goûts et nos envies font partis de notre personnalité. Ils nous aident à nous définir, à faire de nous la personne que l’on est. Alors oui, avec le temps, certains aspects de nous peuvent changer. On peut se mettre à finalement aimer quelque chose que l’on pensait détester. Comme on le dit si bien, il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis. Pour ma part aussi, il y a des choses que je n’aime pas faire. On en fait la liste ?

CUISINER PENDANT DES HEURES

J’aime manger, c’est une chose indéniable à mon propos. Le seul problème c’est que je n’aime pas cuisiner. Quand c’est rapide ça ne me gêne pas plus que ça, mais dès que ça dépasse 30 minutes, on m’oublie tout de suite. En vrai, j’ai pas envie de passer un temps dingue derrière les fourneaux au risque que ce soit raté et que j’ai donc perdu ma journée à faire quelque chose d’immangeable. Et puis en soit, à la maison, on a mis les choses à plat dès le départ avec mon amoureux : il s’occupe de toute la partie salée et je me charge des gâteaux et de ce qui est sucré. Chacun dans son élément comme ça et pas de chichis. Alors oui, il cuisine bien plus que moi, mais ça ne lui pose aucun problème. Au moins, il est sûr de bien manger comme ça.

REGARDER LE SPORT A LA TV

Le sport et moi, on est bien loin d’être copain. Bien que j’ai fait de la danse pendant plusieurs années, j’ai complètement arrêté depuis ma venue à Montpellier. J’aimerais bien reprendre un jour, quand je trouverai le temps. Mais le soucis avec mon amoureux, c’est qu’il est dingue de sport quand il s’agit de le regarder sur un écran. Entre le tennis, le Tour de France, le football et les JO, ça tourne pas mal à la maison, à mon plus grand désespoir. Alors oui, je fais des efforts parfois pour regarder en dehors des matchs de foot quand l’équipe de France joue (parce que faut bien quelqu’un pour encourager Giroud), mais sinon, je finis dans le bureau à glander sur mon ordi. On fait des compromis et ça fonctionne pas trop mal de ce côté-là.

©PEXELS

ETRE HABILLEE QUAND JE TRAINE CHEZ MOI

Non pas que je me trimballe à oilp à longueur de journée, mais disons que si je n’ai pas prévu de sortir, je suis plutôt du genre à rester en pyjama à la maison. Parce qu’entre nous, qui n’est pas bien dans son pyjama ? On est à l’aise et c’est ce qui compte le plus. Alors oui, les dimanches aprem et les matins où je ne travaille pas, j’aime trainer ainsi chez moi. D’ailleurs, je ne m’habille que quelques minutes avant même de partir travailler. Pour moi, ce n’est pas parce que l’on n’est pas apprêtée que l’on n’est pas pour autant efficace. Ma motivation ne vient pas avec mes fringues.

PASSER TROIS HEURES DANS LA SALLE DE BAIN

Je ne fais pas partie des personnes qui prennent une plombe à se préparer. Je saute dans mes vêtements, je me lave les dents, je démêle mes cheveux et les coiffe et hop je suis prête. Je ne me maquille quasiment pas (sauf quand j’en ai envie et principalement si je sors le soir avec des amis ou mon amoureux) donc je gagne un temps fou de ce côté-là. D’ailleurs, même sur la plupart des photos de mon blog, je ne suis pas maquillée. Comme quoi, c’est quelque chose dont je me passe très volontiers. Je fais partie de la team de ceux qui préfèrent dormir un peu plus à la place. Sorry but not sorry.

©PEXELS

Et vous, qu’est-ce que vous n’aimez pas faire ? Vous retrouvez-vous aussi un peu dans cette liste ou au contraire, ce n’est pas du tout votre cas ?

7 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :