Chats

Gérer l’arrivée d’un nouveau chat

Depuis maintenant presque trois mois, j’ai un deuxième chat à la maison. A la base, nous nous étions mis d’accord pour en adopter un second aux alentours de Noël. Ça nous laissait le temps de nous installer convenablement dans notre nouveau appartement, et de pouvoir mieux gérer cette arrivée niveau financier. Mais finalement, nous avons craqué bien avant ça. Nous devions aller chercher une amie de mon chéri pour nous faire un aprèm à la plage cet été. Vu que ça faisait un moment qu’ils ne s’étaient pas vus, nous nous sommes arrêtés chez elle deux secondes. Comme elle avait un chat, il a voulu la voir pour prendre de ses nouvelles et l’embêter un petit peu. Mais là, son amie nous annonce que sa minette a eu des bébés. Et pour encore plus me convaincre, il se trouvait qu’il en restait un mâle noir à adopter. La chose à ne pas me dire comme j’en voulais à tout prix un comme ça !

Nous sommes donc revenus le chercher deux semaines plus tard, le temps pour nous de nous installer un peu plus (car oui, nous étions en plein dans les cartons donc ce n’était pas l’idéal) et pour le laisser un peu plus avec sa maman. La chose que nous ne savions pas, c’était qu’il avait deux mois et demies lorsque nous l’avions pris, alors que nous voulions vraiment attendre ses trois mois pour un sevrage optimal (mais bon, on était sur place, on s’était farci une heure de route exprès pour passer le prendre). Avec de la chance, on avait déjà un chat adulte et on s’est dit qu’il terminerait son sevrage. Et c’est un peu ce qu’il s’est passé d’ailleurs, parce que Hercules est un animal très paternel et il l’a vite pris sous son aile.

GERER L’ARRIVEE D’UN CHATON

L’arrivée d’un chaton doit se faire en douceur le plus possible. Il part de l’environnement d’où il est né pour en arriver dans un tout nouveau dont il ne connait encore rien du tout. Ça lui fait un sacré changement, et il sera donc à la fois apeuré mais aussi perturbé. Pour autant, il ne doit en aucun cas être brusqué et découvrir les lieux petit à petit, à son rythme.

Pour ce qui est des indispensables à avoir on compte donc :

  • un bac à litière rempli (avec une petit pelle pour ramasser ses besoins)
  • une gamelle de croquettes (la mienne est en inox parce que certains ne supportent pas celles en plastique à cause des allergies).
  • un paquet de croquettes (et même plusieurs d’avance !)
  • quelques jouets (là encore vous pouvez lui en acheter ou en fabriquer vous-même)
  • un panier pour qu’il puisse dormir (ce n’est pas obligatoire non plus mais ça lui donne un petit endroit à lui)
  • un griffoir en carton ou un arbre à chats (je pense que vous tenez à votre canapé).
  • une caisse de transport (faudra bien l’amener chez le véto un jour).

Pour ma part, j’ai aussi des paquets de friandises en plus et je lui ai acheté une souris en peluche à Ikea en guise de doudou (et il l’adore sa souris). Si vous avez déjà un autre chat, il est important que le nouveau ait au moins un endroit à lui. J’ai donc acheté un nouveau panier spécialement pour le petit. Ainsi, il a son territoire personnel dès le départ.

GERER L’ARRIVEE D’UN DEUXIEME CHAT

Vous avez déjà un chat et vous souhaitez en prendre un second ? Il n’y a aucun problème pour ça ! Par contre, il va vous falloir au moins une pièce fermée pour y mettre le nouvel arrivant histoire de ne pas le lancer directement dans la gueule du loup. Il est important de bien les séparer au départ pour ne pas stresser encore plus le petit. Les chats sont des animaux territoriaux et forcément, ils vont se battre au départ. Dans tous les cas, vous devez les laisser faire et se taper sur la tronche tous les deux. N’essayez pas de les séparer, en temps normal ce n’est jamais trop violent. Si vraiment vous voyez que la cohabitation se passe mal, chacun dans une pièce et on attendra un peu plus tard.

Krokmou et Hercules se sont entendus au bout de trois jours chez moi. J’ai de la chance qu’Hercules soit assez malléable comme chat. Ils ont feulé, ils se sont bagarrés et après ils sont devenus les meilleurs copains du monde. Pour ma part, je n’ai pas utilisé de Feliway, mais c’est quelque chose que vous pouvez faire pour atténuer un peu les humeurs de vos bêtes et aider à les détendre. Dans ce cas, je vous conseillerais plus de prendre un diffuseur sur prise et de le lancer quatre jours avant l’arrivée du nouveau chat. De cette façon, les phéromones contenues dans le produit seront déjà bien diffusées dans votre logement.

Malheureusement, il n’y a pas vraiment de formules miracles pour que l’entente se fasse bien et rapidement. Cela dépendra surtout du caractère des deux chats. A partir du moment où l’un se place en dominant et que l’autre accepte de se soumettre, c’est dans la poche. Mais avant, bah ça peut feuler dans toute la baraque. Pour les miens, Hercules était assez curieux de voir Krokmou à la maison et pour le coup, c’est le petit dernier qui s’est placé comme dominant dès le départ (le chat il débarque et il fait déjà sa loi). Mais finalement, c’est le roux qui a gagné, en le laissant faire dès le départ et en s’imposant par la suite. Comme le sevrage affectif de Krokmou n’avait pas été terminé (nous l’avons pris à 2 mois 1/2 et non trois comme je vous le conseille), Hercules a donc pris le relai et s’est désigné papa de substitution. Et pour le coup, il a pris son rôle à coeur comme il l’a réprimandé à de nombreuses reprises dès qu’il faisait une bêtise. C’était mignon et drôle à voir pour le coup. Connaissant le caractère de mon rouquin, je savais très bien qu’il le ferait.

IMG_0542IMG_0544IMG_0561IMG_0596IMG_0755IMG_0764IMG_0766

Vous avez un chat vous ? Un deuxième ? Comment se passe la cohabitation ? Et c’est quoi leurs petits noms ?

sign5

0 commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :