Humeur

365 jours

Un article un peu à part aujourd’hui et assez personnel pour le coup. Ça ne m’arrive pas des masses de me confier et de parler de ce que je ressens. Au plus loin dont je me souvienne, ça a d’ailleurs toujours été le cas. Je ne suis pas franchement de nature timide, bien que je sois un peu réservée sur les bords. Je n’ai pas peur d’aller vers les autres et je pense que je peux être quelqu’un de tout à fait sociable quand je le veux. Mais quand il s’agit de m’exprimer sur ce que je ressens, il n’y a plus personne. Parce que j’ai du mal, parce que j’ai accordé ma confiance trop facilement dans le passé et que mon coeur a fini à de nombreuses reprises fracassé en plusieurs morceaux.

Ce côté « coeur d’artichaut » qui n’est pas si dissimulable que ça, ce côté fleur bleue qui se remarque très facilement. Oui, j’ai au fur et à mesure réussi à me créer une carapace autour de moi. Pour me protéger, pour m’aider à avancer. Pour maintenir entier ce petit coeur d’artichaut justement qui vit en moins et qui ne souhaitait que s’épanouir de nouveau.

DSC_2882_DxO-1
© DYDISE PICTURES

Et c’est là qu’il est arrivé et qu’il a tout basculé. Celui qui deviendra mon amoureux par la suite, celui qui m’aide chaque jour encore à m’ouvrir, à prendre confiance en moi, en lui, en nous .. Celui qui est devenu la personne dont je ne peux plus me passer, et avec qui j’ai envie de croire en un avenir tout rose. Il est arrivé, avec ses photos déguisé en Pikachu, me proposant d’aller voir Vaiana au cinéma. Oui, j’ai accepté sans réfléchir, non, je n’ai pas fui cette fois-ci et je me rends compte que j’ai finalement bien fait de me laisser aller pour une fois. Même si nous nous sommes rencontrés à l’aide d’une application de rencontre, personne n’aurait pu programmé la suite de cette aventure. Car oui, je n’ai pas honte de le dire que j’étais inscrite sur des sites de rencontres car entre nous, il n’y a que dans la pub d’Intermarché qu’un jeune homme tombe amoureux d’une jeune caissière. Après avoir fait des rencontres sur Adopte un mec ou encore Badoo ou Happn, mon dernier choix s’était porté sur Once. Une rencontre par jour, on est bien loin des profils switchés à la pelle. Et c’est sans doute ce qui m’a le plus plu. C’est qu’on prend son temps un peu plus chaque jour.

Et c’est là qu’il est apparu, avec sa photo en noir et blanc et un selfie avec une chèvre. Une personne drôle et qui ne se prend pas tant que ça au sérieux. Pile ce dont j’avais besoin. De longues discussions ont suivies jusqu’à pas d’heures, bien que je m’endormais facilement pendue à mon portable (et j’avoue que c’est toujours le cas, on est une mamie ou on ne l’est pas !). Des photos envoyées où j’aurais eu mille raisons de prendre mes jambes à mon coup. Parce que l’on n’envoie habituellement pas des photos à quelqu’un qui ne nous mettent pas en valeur les premières fois. Pour ne pas la faire fuir. Mais ce n’est pas ce qu’il s’est produit. Je suis restée en le voyant arborer sa combinaison Pikachu, il est resté en voyant mon pyjama Mickey. Et en y repensant, c’était ça que je cherchais. Je peux donc dire que je suis contente de l’avoir trouvé.

D50_9808_DxO-10
© DYDISE PICTURES

Un séjour à Disney, une balade en Espagne, une promenade par-ci par-là. Et on est toujours réuni .. On rajoute le fait qu’il soit parti pendant cinq mois travailler à l’autre bout de la France, chose que je pensais insurmontable. Mais pourtant non .. On est encore tous les deux malgré ça. Malgré la distance, malgré nos crêpages de chignon qui surgissent de temps en temps. Oui il y a eu des bas, mais il y a tellement de hauts aussi. Qui l’aurait cru qu’on en soit toujours là un an plus tard ? Qui aurait cru qu’on aurait des projets ensemble ? Qui aurait pensé que je retombe une nouvelle fois amoureuse ?

D50_9826_DxO_pp-1-13
© DYDISE PICTURES

Parce que oui, je l’aime .. Et quel est le meilleur jour pour le lui répéter encore et encore si ce n’est celui-là ? Ce n’est pas la Saint Valentin certes, mais c’est notre date à nous. 365 petits jours .. Un an, et ce n’est que le début. Parce que je l’aime une fois, parce que je  l’aime deux fois, parce que je l’aime plus que la raclette et les gratins dauphinois

sign5

0 commentaire

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: